mercredi 9 mars 2016

8 Conseils pour aider les enfants à besoins particuliers lors du changement d'heure.


Trouble du spectre de l'autisme - Autisme et TSA

Changement d'heure printanier.
Ça y est, nous y sommes! À ce moment de l'année où après ces températures froides, la neige et l'obscurité, nous nous préparons à l'arrivée du printemps, gagnons un peu en luminosité... et allons PERDRE une heure de sommeil. En 2016, au Québec et en Amérique du nord le changement d’heure printanier aura lieu dans la nuit du 12 au 13 mars (le 27 mars en France et sur le continent européen).


Lorsque nous avons enfants à besoins particuliers, le sommeil est une denrée précieuse. Les insomnies, les réveils fréquents et des horaires de sommeil atypiques font généralement partie de ce avec quoi plusieurs d'entres-nous doivent composer.
Nous le savons tous, les horaires et les routines sont une partie extrêmement importante dans la vie de nos enfants différents. Avoir un horaire stable aidera un enfant qui a des besoins particuliers à ressentir un certain sentiment de stabilité malgré le changement d'heure, car même s'ils ne sont pas en mesure de réaliser ce dernier, leur horloge interne va le détecter. Quelque chose d'aussi insignifiant qu'une heure de moins peut avoir un impact significatif sur eux.
En réalité, le changement d'heure affecte la plupart des enfants. Cependant, certains enfants qui ont des besoins particuliers sont généralement beaucoup plus sensibles aux légères modifications qui se produisent. Il peut prendre des jours voire des semaines, afin que ces derniers s'adaptent à ces changements ce qui peut être difficile sur les autres membres de la famille, mais surtout, entraîner nos petits amours dans un tourbillon difficile.
Prenons l'exemple d'un enfant sur le spectre de l'autisme - TSA pour qui l'anxiété est souvent un problème. Le passage à l'heure avancée à un bon potentiel pour le plonger dans un état d'inquiétude et de stress. Il peut être très déroutant pour lui de s’apercevoir qu'au moment où il s’adonne à certaines activités quotidiennes, la luminosité n'est pas la même qu'à l'habitude (se lever, se coucher, se préparer pour l'école alors que c'était plus sombre dehors). Ou encore qu'il commence à avoir sommeil alors qu'il fait toujours clair dehors - cela peut créer de l'anxiété et amener de la rigidité chez lui.
Pour un enfant avec un trouble déficitaire de l'attention (TDA), le manque de sommeil peut entre autres choses, faire en sorte qu'il aura encore plus de mal à se concentrer et s'il doit en plus composer avec une hyperactivité, les comportements qui y sont reliés pourraient gagner en intensité.
On pourrait facilement faire le tour de toutes les différences neurologiques, génétiques et développementales pour en ressortir les problématiques que le changement d'heure peut causer et elles seraient nombreuses. Chez certains des enfants vivant avec celles-ci, ce dernier n'affecte pas seulement le sommeil, mais peut également affecter leur appétit, leur durée d'attention, leur humeur et leur comportement.  Mais aujourd'hui, je vous propose plutôt quelques conseils qui pourraient vous aider à mieux gérer le changement d'heure.

8 conseils qui pourraient vous aider à gérer le changement d'heure

  • Apporter quelques modifications à l'heure du coucher de votre enfant. Quelques jours à une semaine avant le changement d'heure, commencez lentement à devancer le coucher de votre enfant de cinq à quinze minutes.
  • Maintenez la routine de votre enfant. Cela aura pour effet de le rassurer et aidera à prévenir une augmentation du niveau de stress.
  • Si possible, parlez du changement d'heure avec lui. Informez-le sur quand ce dernier se produira et ce à quoi il doit s'attendre. Par exemple, expliquez-lui qu'il fera sombre plus tôt (à l'heure du souper, alors qu'il regarde tel ou tel dessin animé, etc.).
  • Faites-en une activité spéciale. Demander à votre enfant de vous aider à changer l'heure des horloges de la maison. Remplacer avec lui les piles des détecteurs de fumée et de vos lampes de poche. Revoyez les règles de sécurité de la maison.
  • Utiliser un scénario social. Vous pouvez en créer un qui vous permettra de situer votre enfant dans le temps et y inclure des références en liens avec sa routine. Parler des lieux où il sera, des activités qu'il fera ou encore des objets qu'il utilisera. Cette méthode préparera votre enfant à ces moments et aura pour effet de diminuer son anxiété.
  • Les jours qui suivent le changement d'heure, gardez votre enfant le plus actif possible pendant la journée afin qu'il soit plus fatigué à l'heure du couché.
  • Donnez-lui du temps pour s'adapter au changement. 
  • Soyez patient ! Ce n'est pas toujours facile - je le sais ! Lorsque nous devons affronter les difficultés de comportements que le changement d'heure peut apporter, il est facile de laisser ses émotions remonter à la surface. Toutefois, votre enfant peut ressentir votre fatigue ou votre impatience ce qui peut aggraver son comportement.










.

Les articles favoris



Trouble du spectre de l'autisme - émotionsTrouble du spectre de l'autisme - Roue des émotions - Baromètre des émotionsTrouble du spectre de l'autisme - émotions
Trouble du spectre de l'autisme - émotionsTroubles du spectre de l'autisme - enfants à besoins particulier - émotionsTrouble du spectre de l'autisme - échelle de la colère - Baromètre de la colère
Trouble du spectre de l'autisme - gestion des émotionsTrouble du spectre de l'autisme - Supports visuels - Routines - pictogrammes